22 % minimum du poids effectif

Dès le présent mois de février, au moins 22 % du poids effectif total des trains routiers agricoles jusqu’à 40 km/h doit reposer sur les essieux moteurs (« poids d’adhérence »).

12.03.2019

Selon l’article 67, al. 4, de l’Ordonnance sur les règles de la circulation routière (OCR), au moins 22 % du poids effectif des ensembles de véhicules dont la vitesse maximale par construction est supérieure

à 25 km/h et inférieure ou égale à 40 km/h doit reposer sur les essieux moteurs (« poids d’adhérence »). Cette disposition est entrée en vigueur le 1er février 2019. Sur les tracteurs à traction intégrale, le

poids reposant sur l’essieu avant peut être inclus dans la somme, même si le tracteur ne circule pas en permanence avec le 4x4 enclenché, en vertu de l’argument qui veut que la question du « poids d’adhérence» soit surtout en corrélation avec la circulation dans les montées. Auparavant, la disposition concernant le « poids d’adhérence » minimal de 25 % ne valait que pour les tracteurs industriels. On n’exigeait seulement des trains routiers agricoles qu’ils puissent démarrer dans des pentes de 15 %, (ou trois fois en cinq minutes sur une pente de 12 %), des valeurs quasi incontrôlables.

Download article Technique Agricole